Site de réservation du massif du Canigò

Recherchez les disponibilités des gîtes et refuges

Présentation du massif du Canigó, Grand Site de France

Phare de la Méditerranée, célébrant l'Orient des Pyrénées, le Canigó est un massif de légendes. Terre d'itinérance et de spiritualité, il invite ses visiteurs à vivre les émotions des grands espaces, la liberté, l'évasion. Prenez le temps de vous ressourcer dans cette montagne mythique qui vous contera son histoire.


Grand Site de France

Un Grand Site de France est un site classé connu de tous pour la beauté de ses paysages et protégé par la loi. C'est un territoire vivant, ouvert, à découvrir autrement et engagé dans un développement respectueux.

Le label Grand Site de France est attribué par le ministre en charge de l'Ecologie pour une durée de 6 ans renouvelable. Il distingue une gestion du territoire qui garantit sa préservation à long terme dans l'esprit des lieux.

Le syndicat mixte Canigó Grand Site est l'établissement public en charge de la gestion et de la protection du Grand Site de France du massif du Canigó. Le site classé de 23 212 hectares en est le coeur. Ses membres sont les 64 communes du territoire, le Département des Pyrénées-Orientales et l'Office national des forêts.

Protéger les paysages et la biodiversité

Des paysages exceptionnels, des patrimoines naturel et culturel riches, une histoire géologique, naturelle et humaine forte, font du massif du Canigó un site de grande valeur.

Véritable emblème de la Catalogne, montagne sacrée, mystérieuse et mystique trônant entre les vallées du Tech et de la Têt, le massif du Canigó est une montagne méditerranéenne. Il domine de toute sa hauteur (2784,66 m) les plaines du Roussillon et de Gérone et constitue une entité géographique remarquable qui en fait une îcone paysagère des hauts lieux montagnards européens et méditerranéens. Des vallées ouvertes, ou au contraire profondes et escarpées, alternent avec des plas d'altitude, illustrant parfaitement la variété paysagère du site.

Découvrir le patrimoine culturel

Le patrimoine culturel est un héritage du passé que l'on considère comme un reflet et une expression de nos valeurs, croyances, savoirs et traditions en continuelle évolution.

L'ART ROMAN Sur le massif du Canigó, l'art roman a produit plusieurs chefs d’oeuvre tels que les Abbayes St-Michel-de-Cuxa, St-Martin-du-Canigó et Ste-Marie-d'Arles-sur-Tech, ou les prieurés augustins de Serrabone, de Marcevol ou de Ste-Marie de Corneilla-de-Conflent.

L'ART MILITAIRE Terre de frontière depuis des siècles, le massif du Canigó est parsemé de fortifications encore en partie conservées, traduisant l'état permanent de conflit. Le talent de Vauban s'est particulièrement exprimé dans le réaménagement des places stratégiques de Villefranche-de-Conflent (UNESCO) et Prats-de-Mollo ainsi que pour la construction du Fort-Libéria (Villefranche-de-Conflent) et de Fort-les-Bains (Amélie-les-Bains).

LE PASSÉ MINIER Les activités minières et métallurgiques se sont déployées durant plus de 2000 ans le long d'un filon de fer ceinturant le massif du Canigó. L'histoire de cette industrie montagnarde commence dès l'Antiquité romaine, rebondit du Moyen Age aux Temps Modernes, s'achève au XIXe siècle pour les forgeurs, se dénoue au XXe pour les mineurs et se poursuit au XXIe pour les ferronniers. Une telle longévité n'est pas sans conséquences : le paysage, les noms des lieux, l'architecture.... portent l'empreinte de cette histoire. Aujourd'hui, de nombreux vestiges nous rappellent ce glorieux passé, ancré dans la mémoire collective et contribuent à l'esprit des lieux. Une découverte poignante et authentique, dans le cadre naturel grandiose des versants et des vallées de la montagne sacrée des Catalans. Entre Arles-sur-Tech et Escaro, 15 anciens sites miniers jalonnent la Route du Fer du Canigó. Une bonne paire de chaussures de rando suffit ici pour un grand voyage dans le temps !